Programme Politique du PRET 2018

 

PARTI POUR LE RASSEMBLEMENT ET L’EQUITE AU TCHAD « PRET »

PROGRAMME POLITIQUE

PREMBULE

A l’instar de tous les Etats modernes, notre chère patrie le Tchad a connu une évolution avec diverses fortunes depuis son indépendance dans ses institutions.

Au régime du Parti Unique de François NGARTA TOMBALBAYE (MNRCS) et de HISSEIN HABRE (UNIR), a succédé le régime démocratique décrété du 1er Décembre 1990 par certains fils du Tchad qui n’ont pas résisté à l’air du temps.

La Conférence Nationale Souveraine de 1993 a institué une forme républicaine de l’Etat entrainant le choix fait pour la première république.

Notre démocratie dans ses fondements reste à Parachever.

Tous les fils du Tchad sont à cet effet interpellés car si nous avons des beaux textes, leur application pose un problème né des antagonismes religieux, tribaux, régionaux.

Il faut ajouter à cela, le phénomène de corruption endémique.

Tous ces phénomènes nous interpellent  et nous imposent un devoir impérieux pour agir afin de faire du Tchad un pays normal qui réponde aux caractéristiques.

Notre nouvelle vision pour notre pays qui est exposé dans les lignes qui suivent est certes ambitieuse. Elle l’est d’autant qu’elle ne peut laisser indifférent tout concitoyen qui a  cœur le bien être de ce pays.

Sa mise en œuvre ne sera possible que quand ceux adhéreront à nos idéaux, ensemble avec nous, nous mettant ‘’debout et à l’ouvrage’’ comme le dit bien notre hymne national.

Nous y croyons, ces objectifs sont réalisables à partir des principes qui suivent :

CHAPITRE I : DE LA FORME DE L’ETAT ET DES INSTITUTIONS

DE LA DEMOCRATIE

Tandis que le Tchad a choisi un régime démocratique, certains pays de ce monde vivent encore sous des formes d’Etats archaïques.

Même si notre démocratie reste à peaufinée, la souveraineté appartient belle et bien au peuple qui la délègue par des voix démocratiques (élections pluralistes et régulières ; suffrage universel, expression de la majorité et de la minorité) à ses représentants lesquels l’exercent dans des limites précises assorties de contrôles et de sanctions.

La démarche qui est la notre est que le peuple parvienne à exercer pleinement le pouvoir qui est sien par l’instauration d’un Etat véritablement démocrate où les droits et libertés sont reconnus et proclamés.

Les institutions républicaines à mettre en place doivent fonctionner selon les règles du jeu démocratique, dans le strict respect de la séparation des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire afin de garantir un équilibre institutionnel.

Le Parti pour le Rassemblement et l’Equité au Tchad fait le choix d’un régime semi-présidentiel et une démocratie parlementaire où les membres du gouvernement sont responsables devant le parlement qui, outre son rôle législatif, doit contrôler l’action du gouvernement. Le pouvoir exécutif est exercé par le Président de la République qui nomme le Premier Ministre issu de la majorité parlementaire. Le SENAT dont la composition doit faire la place qui est la sienne à nos autorités traditionnelles, doit avoir des organes de consultation et de contrôle et le conseil constitutionnel, la haute cour de justice, le haut conseil de la communication et de l’audiovisuel doivent être renforcés dans leurs prérogatives.

DES LIBERTES

Les libertés publiques et les droits fondamentaux des citoyens doivent être clairement reconnus et protégés conformément à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 et la Charte Africaine des Droits de l’Homme et de peuple de 1981, notamment :

  • Le droit à la vie ;
  • L’inviolabilité du domicile et des correspondances ;
  • Le droit au travail, à la sécurité sociale, le droit syndical ;
  • Le droit de grève ;
  • Le droit à la protection de la famille et de l’enfant ;
  • L’égalité des citoyens devant la loi ;
  • La liberté de conscience, d’expression, de réunion et d’association ;
  • La libre circulation des biens et des personnes ;
  • Le droit à l’information.
  • DE LA DECENTRALISATION

L’Etat centralisé a connu ses limites et montré ses tares. C’est pourquoi la décentralisation qui est une exigence des temps modernes au service d’une bonne gestion du capital humain et du développement doit être restaurée. Elle permet une mobilisation rapide et efficace des énergies, une responsabilisation plus grande et la prise d’initiative propre à mettre à profit les capacités locales.

Les entités locales élues se prendront mieux en charge selon leurs propriétés propres, laissant ainsi à l’Etat les questions d’intérêt général.

Le Tchad sera une république véritablement démocratique, indivisible, laïque et fortement décentralisé.

DE L’ADMINISTRATION

L’administration tchadienne, vestige de son passé colonial est corrompue, usée par le temps et minée par les querelles d’intérêt a perdu sa fonction de moyen de gestion de la cité. Elle permet en conséquence être reformée en profondeur et dimensionnée aux moyens de l’Etat. La compétence et l’intégrité seules doivent prévaloir aux choix des hommes chargés d’y servir. Toute considération géopolitique devrait y être minimisée.

Le Parti pour le Rassemblement et l’Equité au Tchad s’attachera donc à :

  • Restaurer le respect de la chose et du service public dans la transparence;
  • Eliminer tout arbitraire de l’administration vis-à-vis du citoyen;
  • Instaurer une décentralisation qui permet la prise de responsabilité et la stimulation d’initiative locale;
  • Donner une mission socio-économique à l’administration territoriale qui devra être pourvue des compétences requises ;
  • Rétablir le respect de l’administration vis-à-vis de ses usagers ;
  • Conduire une véritable politique de gestion du personnel de l’Etat;
  • Revaloriser les fonctions et conditions du travail de la chefferie traditionnelle, garante de la culture nationale;

Ainsi, la planification de demain repose sur des bases plus fiables.

DE LA DEFENSE NATIONALE ET DE LA SECURITE

Les personnels, les corps de la défense et de sécurité font partie intégrante du peuple pour le compte duquel ils assument pour leur part la mission de préserver la sécurité et l’intégrité du territoire.

Cette mission, évolue dans le temps et requiert selon les nécessités des moyens et politiques appropriées. C’est pourquoi, il est indispensable d’ajuster la dimension de ces corps comme les autres aux besoins actuels ; ils auront à assumer les responsabilités qu’exigent les aspirations communes qui sont celles d’une participation au développement socio-économique.

Le Parti pour le Rassemblement et l’Equité au Tchad œuvrera au rétablissement de la noblesse de la mission de ces corps de défense nationale et de sécurité et à la restauration de la confiance avec le peuple dont ils sont issus.

DE LA JUSTICE

L’exercice des libertés démocratiques exigent une JUSTICE JUSTE, IMPARTIALE ET INDEPENDANTE.

Le Parti pour le Rassemblement et l’Equité au Tchad qui attache la plus grande importance à la séparation des pouvoirs et à leur plein exercice œuvrera à :

  • Une bonne administration de la justice ;
  • La formation et le perfectionnement des magistrats et auxiliaires de justice et leur dotation en moyens conséquents pour créer les conditions équitables et transparence, de rapidité, d’exécution et de suivi de la justice rendue ;
  • La réforme du système judiciaire pour le rapprocher d’avantage du justiciable.
  • Rendre à la justice son véritable rôle de contre-pouvoir en proposant l’élection par leurs paires à un degré élevé de nos juridictions, des juges selon les critères de probité et de compétence.
  • DE LA POLITIQUE EXTERIEURE

Le Tchad est un pays continental enclavé ; sa politique extérieure doit tenir compte de la nécessité d’ouverture avec les pays voisins et le reste des pays épris de paix, de justice et de liberté dans un monde à la recherche d’un nouvel équilibre.

A cet effet, la politique extérieure du PRET sera basée sur :

  • L’indépendance nationale garantissant la souveraineté et l’intégrité territoriale dans le cadre des principes pertinents énoncés dans les chartes de l’UA ou de l’ONU.
  • Le développement d’une politique de bon voisinage, de libre circulation des biens et des personnes ;
  • Le respect de la souveraineté de chaque Etat et la non ingérence dans les affaires intérieures des autres pays ;
  • Le renforcement de la coopération sous régionale et de l’unité africaine, notamment par une redynamisation de l’OUA ;
  • Le développement de la coopération sud-sud tout en maintenant des relations privilégiées avec les partenaires traditionnels ;
  • Le règlement des conflits par des voies pacifiques.

CHAPITRE II : DE L’ECONOMIE

DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE

Tirant leçons de l’euphorie qui s’est installée après la découverte du pétrole et la crise qui s’en est suivie, le PRET  tient à revenir à la première richesse du pays qui est l’agriculture et l’élevage. En raison  de l’enclavement interne et externe du pays, le Parti pour le Rassemblement et l’Equité au Tchad opte pour une politique économique de marché pour s’intégrer dans l’économie mondiale tout en aspirant la satisfaction des besoins essentiels de la population tchadienne et une bonne justice sociale.

La structuration du marché par le développement des filaires. La bancarisation de l’économie par la politique de financement adapté. Baser les stratégies de développement sur des compétences locales multisectorielles.

Les richesses pétrolières étant par essence tarissables, les ressources tirées de celles-ci doivent être mises au service de l’agriculture et de l’élevage.

Pour atteindre ses objectifs, le PRET propose :

  • La promotion de l’effort individuel et collectif et la valorisation du travail et du mérite ;
  • L’adoption des lois et mesures propres à créer un environnement institutionnel et macroéconomique propice à la création et au développement du secteur privé ;
  • Une fiscalité qui concilie les besoins essentiels de l’Etat et ceux d’autofinancement des entreprises et qui favorisent la constitution d’une épargne intérieure pour le financement du développement ;
  • La création d’instruments financiers souples et adaptés aux besoins d’investissement à court, moyen et long terme ;
  • La promotion et le développement d’un marché national d’assurance ;
  • La réduction de l’intervention de l’Etat aux domaines correspondant à sa mission d’intérêt général :
  • L’organisation et l’incitation à des transferts des revenus dans le secteur primaire et pour la réduction des différences entre les campagnes et les villes ;
  • Le développement des institutions de communication dans le but de désenclaver le pays y favoriser les courants d’échange tant à l’intérieur qu’avec l’extérieur ;

La réalisation de ces objectifs requiert que la PRIMAUTE créé un climat de confiance devant engendrer la sécurité juridique et judiciaire des investisseurs.

2-DU COMMERCE, DE L’INDUSTRIE, DES MINES ET DE L’ENERGIE

De par sa position géographique et sa forte dépendance énergétique, le Tchad est naturellement pénalisé dans sa politique industriel. Cet handicape peut néanmoins être minimisé par les mises en œuvres d’une politique globale, cohérente valorisant les matières premières et énergétiques disponibles et le dynamisme des opérations économiques.

A cette fin, le PRET œuvrera pour :

  • L’incitation à l’accroissement des mesures incitatives favorisant l’investissement dans la recherche, l’exploitation et la transformation de toutes les richesses minières et énergétiques disponibles déjà entamées ;
  • L’élaboration de mesures législatives et réglementaires propres à encourager la création de petites et moyennes entreprises ;
  • L’élaboration d’un véritable système de péréquation pour l’électricité afin de diminuer les charges supportées par les industries ;
  • La mise en œuvre de toute mesure de nature à réduire la dépendance des importations et favoriser l’exportation ;
  • La prise de toutes mesures à inciter l’investissement domestique et étranger.
  • Mettre en œuvre la politique d’industrie industrialisant
  • Cerner toute la production industrielle y compris les traitements de sous produits.
  • Optimiser la production pétrolière par des mesures appropriées et rentables.
  • Développer la centrale solaire, hydraulique et biomasse
  • Révision des conventions pétrolières, minières et des énergies renouvelables
  • Création d’un Office National de développement des carrières

DU DEVELOPPEMENT RURAL

Le Tchad possède d’immenses potentialités agro-sylvo-pastoral qui ont connu peu de valorisation en raison des troubles successifs, des aléas divers et d’une insuffisance des ressources allouées au secteur.

Pour développer le secteur rural, le Tchad dispose des hommes, des terres et un important potentiel en eaux. Notre vision du développement agricole prend en compte ces diversités complémentaires et s’appuie sur :

  • L’ouverture du monde rural sur le marché ;
  • L’organisation du monde rural, sa formation, sa responsabilité et son équipement ;
  • La création d’instruments financiers adaptés aux besoins des producteurs ;
  • La régionalisation des spéculations en fonction des vocations du milieu naturel ;
  • La levée des contraintes administratives en vue de favoriser les échanges et productions entre toutes les régions ;
  • La promotion des unités de transformation et des techniques de conservation des produits agricoles ;
  • L’implication du monde rural dans la gestion et la conservation de son milieu écologique ;
  • La professionnalisation du monde rural afin qu’il s’autofinance et s’autogère.
  • L’encadrement de l’élevage dans les zones propices.

POUR CE QUI EST DE L’ELEVAGE en particulier, le  PRET prendra en compte les éléments suivants :

  • La lutte contre la surexploitation du cheptel existant;
  • La valorisation des sous produits de l’élevage ;
  • La gestion des parcours et points d’eau en confiant la responsabilité aux éleveurs et paysans ;
  • La réglementation des axes de transhumance et des couloirs de passage pour éviter les conflits éleveurs-paysans ;
  • L’amélioration des conditions de production et de protection sanitaire du bétail pour tirer le meilleur profit de sa commercialisation.

EN CE QUI CONCERNE LA PECHE, les actions suivantes seront privilégiées :

  • Organisation de l’activité de la pèche et sa rationalisation en vue de préserver les ressources piscicoles ;
  • Développement de la pisciculture et amélioration des techniques de transformation et de conservation ;
  • Rendre disponible les produit de la pèche sur l’ensemble du territoire.
  • DE L’ENVIRONNEMENT

Des exemples (agriculture extensive, production des ressources d’énergie domestique,…) sont nombreux qui illustrent une agression du citoyen contre son environnement afin d’assurer sa propre survie. Il y’a une nécessité vitale à concilier progressivement nos systèmes productions en cours ou à constituer avec les règles fondamentales de notre écosystème gravement déséquilibré à l’heure actuelle par une avancée du désert, une détérioration des pâturages, un déboisement massif et une forte érosion des sols.

Pour enrayer la contradiction entre notre système productif et les règles fondamentales de l’équilibre éco systémique, PRET entend :

  • Définir une politique de limitation des prélèvements abusifs effectués sur le capital en ressources naturelles ;
  • Promouvoir et développer des sources alternatives d’approvisionnement en combustibles compatibles avec les besoins énergétiques des zones rurales et urbaines ;
  • Engager une politique sous régionale de préservation du capital écologique.

DU DEVELOPPEMNT URBAIN

Le système urbain est actuellement marqué par les traits suivants :

une forte concentration du réseau sur les grandes villes et notamment N’Djamena, un faible pouvoir d’influences des villes secondaires sur leur environnement rural et une absence de gestion du cadre de vie urbain. Face à cet enjeu, le PRET a pour objectif de :

  • Réduire l’exode rural et adapter le rythme d’urbanisation en mettant en œuvre une politique de la population ;
  • Eviter tout processus de développement de bidonvilles par une rationalisation du domaine foncier ;
  • Augmenter la qualité de la vie urbaine par une efficacité plus grande des services publics et des équipements sociaux ;
  • Développer l’économie urbaine vers des projets générateurs d’emploi ;
  • Organiser l’espace national sur un réseau urbain hiérarchisé dans lequel les villes de second rang seront les ouvertures naturelles et premières du monde rural.

DE L’HABITAT

L’établissement humain comme besoin premier est également un facteur important de sécurité personnelle et collective, l’habitat doit être inscrit comme une obligation de l’Etat qui doit en faire une de ses priorités et le planifier.

PRET, convaincu qu’un habitat décent, est un des  éléments de la dignité humaine s’attachera  particulièrement à :

  • Mettre en œuvre une politique visant à permettre à chaque tchadien d’AVOIR UN TOIT SUR SA TERRE;
  • Lutter contre la spéculation foncière pour faciliter l’accès à la propriété ;
  • Créer les conditions fiscales aptes à permettre à chaque citoyen de se construire un logement décent pour lui et sa famille ;
  • Encourager par des mesures réglementaires appropriées la recherche en cours sur l’utilisation des matériaux locaux pour la construction de logements ;
  • Susciter la création d’un organisme financier destiné à financer et créer des logements sociaux en location vente.

Il est urgent en la matière de créer un haut commissariat à l’habitat chargé particulièrement de proposer des mesures concrètes.

DU TOURISME

Dans sa diversité naturelle, le Tchad est un pays de tourisme par excellence. Notre politique en la matière visera à :

  • Créer un climat propice à l’épanouissement du tourisme ;
  • Organiser et développer les structures d’accueil et encourager les nationaux à y investir ;
  • Former le personnel compétent et dans l’esprit d’hospitalité qui caractérise le Tchad ;
  • Promouvoir le tourisme intérieur par tous les moyens (colonies de vacances, visites organisées des sites touristiques, actions publicitaires d’information, etc.…).

DES COMMUNICATIONS

Le PRET, considère que la communication est un besoin et un facteur de socialisation des groupes humains. Elle doit, pour notre pays qui est enclavé être développée sous toutes les formes selon les priorités à établir de manière cohérente. Elle favorisera aussi le brassage national, les échanges internes et la formation civique et politique des citoyens.

C’est pourquoi, notre politique dans ce domaine consistera entre autre à :

  • Réaliser le développement des voies de communications terrestres, aériennes et fluviales ;
  • Assurer l’entretien des axes routiers existants ;
  • Poursuivre la construction des routes nationales durables ;
  • Etudier particulièrement la desserte aérienne des régions d’accès difficiles ;
  • Rechercher l’ouverture du Tchad vers la mer par des accords bilatéraux avec tous les pays côtiers ;
  • Poursuivre le développement des télécommunications et les densifier suffisamment de sorte à sorte à en réduire le prix de revient.

CHAPITRE III  – DE LA POLITIQUE SOCIO-CULTURELLE

L’homme est au centre de tout processus de développement économique. Pour ce faire, il faut lui donner une formation adaptée aux objectifs de développement, tout en lui assurant une intégration et protection sociale adéquates. C’est pour répondre à ces objectifs que le PRET entend pour ce qui est :

  1. DE L’EDUCATION

Notre système éducatif depuis l’indépendance a évolué non à partir d’une orientation politique cohérente mais sous la poussée des réformes à financements assurés. Il doit désormais être réfléchi de manière à prendre en compte toutes les contraintes et les résoudre par priorité.

C’est pourquoi le PRET œuvrera à :

  • Opérer une refonte du système de l’enseignement primaire, secondaire, supérieur et technique par la reforme de la loi 16 portant orientation du système éducatif pour l’adapter aux exigences du développement économique ;
  • Mener une politique plus active d’alphabétisation et assurer son développement ;
  • Promouvoir la recherche scientifique et technique par des mesures d’encadrement et d’appui appropriés ;
  • Revaloriser la fonction enseignante ;
  • Créer des infrastructures suffisantes pour que le ratio enseignant-enseigné soit respecté et permettre à l’enseignant de diffuser les connaissances dans les conditions optimales et d’en assurer le contrôle et l’efficacité ;
  • Réviser la carte scolaire en tenant compte de cartographie du pays
  • Créer un observateur national pour l’Education.
  • Assurer la formation des enseignants en quantité et qualité et organiser la gestion de suivi des carrières ;
  • Impliquer davantage les parents dans la formation de leurs enfants à travers les associations des parents d’élèves (APE) et les initiatives communautaires (IC).
  1. DE LA SANTE

Le chevauchement et la juxtaposition de plusieurs programmes dans ce domaine révèlent l’inadéquation de notre système sanitaire par rapport aux besoins de la population. De même, les carences de médicaments et de cadres moyens dans nos formations sanitaires démontrent les limites de la poursuite d’une politique de médecine gratuite et imposent une sensibilisation des populations pour qu’elles fassent de leur santé leur affaire.

Enfin, il est indispensable et urgent de repenser la politique d’investissements publics en prenant en compte leur utilité, leur rentabilité et leurs charges récurrentes au regard des ressources disponibles et du niveau général des revenus.

Au regard de ce qui précède, le PRET s’engage à mettre en œuvre :

  • Une réforme du système sanitaire profonde et réaliste adaptée aux besoins de la population ;
  • Des actions visant à conscientiser la population quant à l’auto-gestion de ses problèmes de santé et à sa participation active et responsable aux différents niveaux des structures de base ;
  • Une politique visant à retenir des hôpitaux de référence complets et bien situés à l’intérieur d’un tissu sanitaire opérationnel;
  • La création de nouvelles formations sanitaires et la réhabilitation des formations existantes pour les rendre plus opérationnelles ;
  • Une politique de formation en plus grand nombre et en qualité des agents de santé ;
  • Une politique de valorisation des fonctions du personnel de santé ;
  • Une stratégie assurant la formation de spécialistes en médecine ;
  • Promouvoir le développement de la pharmacopée et de la médecine traditionnelle ;
  • Inventorier les plantes médicinales tchadiennes en vue de la production de médicaments.
  1. DE LA PROTECTION SOCIALE

Dans ces différentes situations et son évolution, la ressource humaine motrice du développement, doit être protégée. Notre objectif en la matière est de mettre en œuvre une politique dynamique visant à :

  • Elargir le domaine d’intervention actuelle des organismes de protection sociale telle la caisse Nationale de Prévoyance Sociale par l’élaboration d’un code de Sécurité Sociale qui permette de couvrir les personnes âgées, la mère, l’enfant, les veuves, les handicapés physiques, les familles nombreuses et les orphelins ;
  • Favoriser la création d’un système d’assurances complémentaires
  • Elaborer un véritable code de la famille pour protéger la femme et l’enfant ;
  • Réduire la délinquance juvénile par la création des centres de rééducation en vue de leur réinsertion sociale.
  1. DE LA JEUNESSE

La situation actuelle de la jeunesse impose à chacun de nous une attention particulière. D’une façon générale, les conditions n’ont jamais été réunies afin que les jeunes puissent participer au processus de développement de notre pays. Qu’elle soit d’origine rurale ou urbaine, scolarisée ou non scolarisée, notre jeunesse vit un profond sentiment de frustration, d’insécurité et même de désespoir devant l’avenir qui dépend en grande partie d’elle-même face à son attente d’intégration sociale et à sa profonde prise de conscience notre objectif est de :

  • Développer des mécanismes de communication sociale en faveur d’une plus grande responsabilisation des jeunes ;
  • Favoriser un accès général au système éducatif et une meilleure perspective d’insertion dans la vie active pour ceux qui ont été ou sont scolarisés ;
  • Créer des débouchés intérieurs pour résoudre le grave problème du chômage des jeunes.
  1. DE LA FEMME

Longtemps occulté par les interdits divers et l’égoïsme, le problème de la femme est parvenu au niveau de débat public bien qu’encore timidement. Nous pensons que la femme en tant qu’elle-même, mère ou épouse est la base du foyer, la mémoire de l’homme, l’éducatrice par excellence et la vigile avisée.

A ces divers titres et simplement pour elle-même, nous lui devons sa place afin qu’elle contribue par sa différence enrichissante à la formation d’une nation équilibrée.

Le PRET œuvrera pour sa part à :

  • Soutenir et développer les initiatives des femmes dans leurs recherche d’intégration plus grande dans le processus de développement et de gestion des institutions publiques ;
  • Renforcer les droits de la femme et assurer leur respect ;
  • Instituer le mariage librement contracté.
  • Entreprendre des actions positives spécifiques pour promouvoir la gouvernance participative et la participation paritaire des femmes dans la vie politique du pays a travers une action affirmative et une législation nationale et d’autre mesures de nature à garantir leur participation à toutes les élections sans aucune discrimination.
  • Favoriser la formation des femmes à l’exercice du leadership (par l’intermédiaire d’un système de mentor par exemple) et l’accès à des financements pour les femmes candidates, de sorte qu’elles puissent combattre à armes égales avec les candidats masculins.
  • Impliquer sans discrimination aucune les femmes dans le processus électoral depuis leurs inscription sur la liste électorale jusqu’à leur participation aux commissions électorales.
  1. DE L’ENFANCE

Notre premier devoir entant qu’adulte est de respecter et protéger les enfants qui sont les adultes de demain et qui représente l’avenir de notre nation.

Le PRET entend agir en vue de :

  • Protéger l’enfant contre toute forme de violence ;
  • Œuvrer à réduire le taux de mortalité infantile et lutter contre leur malnutrition ;
  • Garantir leur éducation de base.
  1. DES PERSONNES AGEES

La condition matérielle des personnes âgées selon qu’elle est bonne ou mauvaise révèle le niveau le niveau moral de la nation et la qualité de sa considération pour la personne humaine.

Le PRET s’engagera pour sa part à :

  • Mettre en œuvre une action de sensibilisation visant à entourer toutes les personnes âgées du respect, soutien et de l’affection auxquels elles ont naturellement droit ;
  • Leur assurer une protection suffisante tant pour leur alimentation que leur santé et leurs droits de retraite.
  1. DES MEDIAS

Les médias sont aujourd’hui plus qu’hier partie intégrante et active du tissu sociopolitique.

A ce titre, ils ont un rôle déterminant à jouer tant dans le processus de démocratisation de la vie politique que dans la communication socio-économique en général.

C’est pourquoi, la politique du PRET dans ce domaine consistera en particulier à :

  • Assurer aux médias leur rôle premier qui est d’informer de manière objective et sans contrainte ;
  • Faire respecter la liberté de presse pour qu’elle contribue au renforcement de la démocratie ;
  • Promouvoir une presse au service du développement ;
  • Assurer le libre accès des partis et associations aux médias publics ;
  • Mettre un accent particulier sur la formation du personnel et leurs conditions de travail.
  1. DE LA CULTURE

La culture tchadienne dans toutes ses formes d’expression devra retenir toute l’attention car elle constitue un des moyens privilégiés de la formation de la nation.

Ace titre, le PRET s’emploiera à réaliser les objectifs suivants :

  • Développer une véritable politique de la culture en vue d’un plus grand brassage des fils du Tchad ;
  • Promouvoir des langues nationales pour favoriser l’objectif d’unité nationale ;
  • Créer un institut chargé de recensement e la valorisation des différentes composantes de notre patrimoine culturel ;
  • Favoriser et soutenir les créations artistiques sous toutes les formes ;
  • Faire connaitre à l’extérieur nos valeurs culturelles ;
  • Appuyer concrètement le Ballet National afin qu’il donne toute la mesure de la richesse de notre culture.
  1. DES SPORTS

Notre jeunesse, pleine de talent et d’énergie, a besoin de s’exprimer tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. C’est le PRET s’attachera particulièrement à :

  • Promouvoir le sport le masse et d’élite ;
  • Mettre à sa disposition les infrastructures et les équipements nécessaires ;
  • Former l’encadrement sportif y compris en médecine sportive ;
  • Favoriser les contacts compétitifs à l’intérieur du pays avec les jeunes des autres nations ;
  • Soutenir les initiatives afin qu’elles apprennent à se prendre en charge et à libérer les énergies créatrices de la jeunesse.

POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME AMBITIEUX CI-DESSUS PRESENTE, MAIS SOMME TOUTE REALISABLE PAR LA SEULE VOLONTE DES TCHADIENS QUI ONT A CŒUR L’EMERGENCE DE NOTRE PAYS, NOUS LANCONS UN APPEL A TOUTES LES FILLES ET FILS DU TCHAD DE NOUS REJOINDRE DANS CE COMBAT.

LE PRET INVITE TOUS LES COMPATRIOTES QUI PARTAGENT NOTRE VISION DE LA GESTION DE LA CITE DE S’ASSOCIER A NOUS POUR L’EMERGENCE DU TCHAD.

ENSEMBLE NOUS REUSSIRONS